Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nepal...

Publié le par clineb

 

Kathmandu, arrivée le 6 janvier à 23h. Aéroport international

P1020508

Un taximan m'emmène jusqu'à la Kathmandu Garden house, une adresse que j'ai trouvé sur le site voyage forum, Caron, mon contact Couchsurfing me conseilla également cette guest house. Je confirme que c'est superbe endroit, petit paradis dans cette grosse jungle qu'est Kathmandu. Beaucoup de guest house sont situées dans le quartier de Thamel et Paknajol. Kathmandu garden house est entre ces 2 quartiers, très bien situé ! C'est un français, en particulier breton qui tient cet établissement, très sympa, amoureux de P1020497littérature. Il y a d'ailleur un bon rayon livre à lire,  à échanger, en français, anglais, etc...Une mine d'infos plus qu'utiles en voyage ! J'ai rencontré des français dont Titouan qui partait faire du woofing dans une ferme ramasser le thé. Il dessine beaucoup et avec beaucoup de talent également, il nous a montré un film d'animation génial qu'il a fait, ça s'appelle : « Rendez-vous » Titouan Bordeau, sur Viméo vous trouverez.

Rencontre avec Sylvain et Myriana, un couple venus faire un peu de treck et de business fringue au Népal, nice people ! Enfin j'ai rencontré Yvan qui lui est parti depuis 6 mois de France et ne revient pas avant 2 ans en France, il s'en va passer quelques mois dans une ferme pour traire les yacks en montagnes. Il est un violoniste photographe.

Tous ensembles nous sommes allés boire un cocktail dans un de la ville, chouette ambiance, reggae tenus pas des jeunes. On peut voir sur les murs des posters de Bob Marley, des beattles, des rolling stones, Nirvana,....Ce soir là il avait un concert, des reprises de mickael Jackson, des doors, ACDC, nous avons passé un excellent moment avec les musiciens et le chanteur. Le bar s'appelle Aussie Bar, dans Thamel. Tout le monde parti soit au fin fond du Népal ou bien ailleurs, je récupère la chambre d'Yvan, qui se trouve sur le toit de la guest  house. La meilleure il me semble, grande terrasse, vue sur Kathman du et surtout la moins chère, 200 Rps la nuit, pas moins cher dans le quartier ! En fin d'après midi je vais boire le thé avec un petit marchand situé dans la rue qui rejoint Paknajol à Thamel.


P1020551

J'ai visité le temple de Swayambhu. C'est magnifique j'étais éblouie par le toit recouvert d'or. Partout il y a des singes qui n'attendent qu'une chose, c'est que  vous ouvriez votre sac pour vous voler la nourriture P1020547qu'il peut éventuellement contenir ! Les singes sont sacrés, ils ont leur piscine atitrée et on ne peut les toucher. Ils grimpent partout et sautent de toits en toits au dessus des têtes. Il y a plus de 1000 marches pour monter jusqu'au temple, je vois un chemin qui monte sur le côté je préfère grimper de ce côté qui me semble moins difficile ! J'ai bien fait car j'échappe à la taxe d'entrée de 700 rps (7 €) Là 2 enfants me suivent, très gentils, ils m'expliquent l'histoire de ce temple, me montrent le sens de visite du temple et les lieux de prières hindous et tibétains, c'est un temple où les 2 cultes sont réunis. Je redescends tranquillement avec les enfants et j'achète une boîte de lait en poudre pour la petite sœur de l'un d'eux. Je préfère payer 600 rps pour donner à manger à un gamin plutôt que 700 pour la visite de ce temple où beaucoup de touristes contribuent à ma place...

J'ai rencontré Amir, un indien qui m'est venu en aide lorsque j'ai eu un petit souci avec un népalais après ma visite du temple.... Amir m'a offert un thé et une tunique en soie, j'étais ravie ! Je repasserai le voir à mon retour sur kathmandu.

 

 

Bhaktapur

 

Le 11/01 je me rends en bus jusqu'à Bakthapur, un conseil, ne pas hésiter à demander à un taxi de vous emmener jusqu'au bus stop car il est impossible de lire la destination sur le bus ni même de comprendre ce que le portier accroché à la portière peut crier...c'est un bon moyen pour avoir une place assise.

Arrivée à  Bakthapur (50 min de Kathmandu) je me rend au Chek point de la ville. Pour les touristes, l'entrée est à 1100 roupies, je demande un pass pour rester dans la ville car mon séjour dure plus de 7 jours. On trouve tout à Bakthapur, c'est une ville qui vit essentiellement du tourisme, l'artisanat y est très développé. J'ai fait des photos d'identité pour mon pass qui dure la durée de mon visa au Népal, cool....Je me suis fait des amis à l'une des entrées de la ville, Pau et Krishna. 2 mecs super sympa qui m'ont invité à boire une bière de riz et manger des momos dans un quartier de la ville. Un vieux boui boui, jamais j'aurai imaginé que ça pouvait être un bar ce genre d'endroit. On y monte comme dans un grenier, à l'étage il y quelques tables, une cuisine, une télé, et des népalais qui boivent et mangent. Tous me regardent avec un grand sourire auquel il manque beaucoup de dents ! Je dis Namaste, tous me sourient et répondent. Je suis la bienvenue. Je pense qu'il faudra m'habituer à la nourriture épicée et me forcer à apprécier car on ne laisse rien dans les assiettes c'est la règle ! Les nuits sont froides au népal je m'achète un joli bonnet népalais marron, vert, beige, bordeau et...rose.

  P1020558

De la fenêtre de ma guest house je vois le plus haut temple pagode du Népal, sur Taumadhi Square. Je vois des artisans travailler sur les toits, d'ailleur il y a une vie sur les toits, les habitants font pousser leur plantes, sécher leur linge, tailler du bois. Je vois au loin les montagnes, l'Everest ! Beaucoup de Népalais m'abordent dans la rue voulant être mon guide dans la journée ou ml'emmener faire un trek en montagne. C'est vrai que quand je vois ces montagnes, ça me donne envie d'aller y poser mes pieds...

Les potiers sont dans un quartier très touristique de la ville. Je suis près de Pottery Square, je suis arrivée hier et j'y suis passée, ce matin également mais j'attend qu'ils me reconnaissent à leur tour car beaucoup m'accorde leur attention pour que j'achète dans leur shop. Je pense qu'il me faudra plus que 7 jours pour réussir à les aborder sans qu'ils me réclament des roupies. Caron m'aidera à les traduire ces prochains jours.

Il y a beaucoup de poteries décoratives, des petits éléphants, des singes, des mobiles avec de petits pots,  tout est très raffiné. La moindre de leur sculpture ou peinture est très finement ciselée. Les gravures et sculptures sur bois (Wood craving) sont d'une finesse incomparable, les artisans sont assis dans leur boutique et les vendeurs attendent que le touriste passe pour les emmener dans leur shop.

 P1020581

Je rencontre Shankar, sa famille est potière notamment son grand frère qui se charge de faire vivre  sa famille car le père est malheureusement décédé. Cet homme est très célèbre dans le milieu, il fut décoré par le 1er et 2nd ministre du pays. Il me montre ses articles parus dans des magazines, il paraît très P1020634intéressé par mon projet. Il me fait visiter sa maison, c'est une grande maison sur plusieurs étages et dans chaque petits appartements on peut voir différents ateliers, du modelage, au tournage et enfin le moulage. Sa maison est située à l'extérieur du centre ville médiéval. Les poteries situées sur Potter's Square ne sont pas cuites à une hauteur suffisamment élevées pour être exportées. « c'est pour les touristes me dit-il » Lui cuit entre 950 et 1050° C , sur Potter's Square les fours n'atteignent généralement pas les 900°C. Il me montre sa production, il fait des théières, des cendriers, des boîtes, des bouddhas et autre représentations divines telles que Krishna, Vishnou. Un figure revient souvent, celle d'un homme vivant, un célèbre Guru qui donne des « messes » tous les matins à la télévision, c'est « Vagad guru shree kripalu maharaj ». J'ai beaucoup de mal à retenir les noms et les sonorités népalaise, c'est une langue très jolie à ententre et à lire mais très difficile pour nous occidentaux...Le grand frère de shankar fabrique aussi des scultures animales telles que des chevaux, et des biches, il en fait des moules après le 1er modèle. Il confectionne aussi des goutières ornées de dragons, pour les fontaines sacrées, car l'eau est sacrée comme le feu. Je retournerai ces prochains jours voir cet homme pour lui offrir mon bol africain, j'aurai d'autres questions à lui poser. La chose difficile dans ce projet est la barrière de la langue, Caron travaille et ne peut pas traduire...mon anglais progresse forcément mais pas aussi vite que je ne le voudrais, je m'aperçois qu'un mois c'est très, voire trop court.

 

Bon, voilà bientôt une semaine que je n'arrive pas à mener mon projet à bien, pour cause de maladie...Je suis restée 4 jours clouée au lit avec 40° de fièvre, je suis même montée à 40.8 °, j'ai cru que j'allais mourir ! Efferalgan, daffalgan, codéïne et 2 bouteilles d'eau chaque nuit... Et quand ça va mieux et bien je passe mon temps à m'en remettre...Pas trop de force pour faire mes excursions dans Bhaktapur...Shankar est venu me rendre visite plusieurs fois, il m'a apporté des remèdes népalais, c'est pas très bon mais un peu efficaces, du moins ça soulage. Aujourd'hui jeudi 20, je vais mieux mais je me méfie quand je dis ça car cette maudite fièvre peut arriver subitement comme hier et avant hier.

Etre malade en voyage n'est vraiment pas une chose facile à vivre surtout lorsqu'on voyage seule, dans des moments comme ça où la tête et le corps vont mal, on aimerait avoir réconfort et soutient de ses proches. Ce qui ne tue pas rend plus fort, je comprends réellement ce dicton maintenant.


Dimanche 23 janvier

 

Je me suis rendue à Kathmandou vendredi pour faire mon visa pour l'Inde, je devrai y retourner le 28 pour la confirmation et l'obtention de celui-ci. J'ai bien fait de me méfier concernant la fievre car effectivement j'étais malade dans la nuit de jeudi à vendredi...

Enfin ce vendredi ça va à peu près, suffisamment pour tenir derrière la moto, bien accrochée à Shankar. Ça fait du bien aussi de prendre l'air ! Qui plus est en moto...J'adore ce moyen de transport, ça donne parfois des frissons, ça laisse le temps d'admirer les paysages, de sentir les odeurs, d'entendre la vie des villages. Tous les sens sont en actions. Shankar conduit très bien, je n'ai pas peur derrière lui. Il m'emmène à travers les rizières, sur les terres de sa famille, je n'ai pas de mots pour expliquer la plénitude dans laquelle je me trouvais à cet instant précis. Le soir nous rentrons après avoir mangé un chowmein (des nouilles aux légumes) et quelques momos, je ne me sens plus trop malade, je passe une nuit excellente, je suis ravie à mon réveil !!! P1020621

Je passe une partie de la matinée à discuter avec un marchand situé en face de ma guest house, il m'offre le thé et je peaufine doucement mon anglais...Il me dit qu'il est rare qu'un touriste reste aussi longtemps, que tous les gens me connaissent dans le quartier,  je suis l'amie de Shankar. Je ris, j'aime ces discussions assises sur une paillasse au coin d'une rue où le thé coule à volonté !

Je déjeune avec Shankar et son ami qui me présente avant à sa famille. Des femmes font la lessive, d'autres épluchent des plantes aromatiques qui diffusent une odeur très soutenue, je reconnais la coriandre. Et une autre femme tricote des bonnets, elle a les doigts d'araignée, 20 minutes pas plus pour confectionner un joli bonnet beige blanc et noir aux motifs euh...népalais. L'ami de Shankar m'en pose un sur ma tête en guise de cadeau de bienvenue, je suis honorée mais je vois dans leurs regards qu'ils le sont encore plus que moi. Nous allons boire une bière de riz en digestion avant que Shankar m'emmène dans un village situé à 10 km de Bhaktapur, Changu Narayan. C'est un village qui existe depuis le 4e siècle, tout est resté comme à cette époque, les maisons sont rénovées au fur et à mesure bien entendu mais dans le même esprit d'antan. Ce village est construit tout en hauteur, nous montons les marches jusqu'en haut du village pour arriver jusqu'au sommet, jusqu'au temple dédié à Vishnu. C'est un chef d'œuvre de construction de bois, de pierre, d'or et de plomb, il y règne une atmosphère paisible, on entend le son de la cloche qui sonne dès qu'un autochtone termine sa prière. Les sculptures en pierre représentant les différents états de Vishnu sont recouverts de couleur rouge et jaune et de fleur, souvent des œillets. Je suis en admiration devant ce chef d'œuvre classé à l'Unesco depuis 1979.

 

Une histoire de canard...

A Bhaktapur, principalement à Potter's square, on ne mange pas de canard et ce depuis des centaines d'années. Un jour, une femme attrapa un canard sur la place des potiers. Celui-ci parla avant qu'elle ne le tua. Or les jours qui suivirent, tous les pots mis en cuisson furent tous cassés. Depuis ce temps lorsque un canard passe sur cette place, on le regarde attentivement et s'il parle, c'est un bon présage pour la cuisson à venir...

 

 

Commenter cet article

alain azeline 17/02/2011 10:36


on te suit ,on t'encourage ,on t'embrasse alain,azeline


francis 05/02/2011 00:02


Céline , tous les amis a qui j'ai demandé de suivre ton parcours te félicite et t'encourage.Au delà de la céramique, tu force mon admiration pour tout ton courage et ta détermination .Tiens moi au
courant de tes besoins afin de terminer cette magnifique aventure.

"Ton coeur vole pour nous comme un oiseau..."


clineb 05/02/2011 03:39



Merci pour ce message qui m'encourage fortement...Je ne vis pas des jours extraordinaires en ce moment car je suis malade. Je suis sure que je vais m'en remettre, j'ai consulte un medecin. Je
suis juste decue car mon manque d'energie m'empeche d'avancer comme je le voudrai. Je suis actuellement a Bombay, c'est une ville gigantesque, je m'y sens toute petite et un peu seule je dois
dire... Merci encore pour ton encouragement !



catoche 03/02/2011 07:51


superbe, on voyage avec toi.... et on est à tes cotés, prends ces beaux moments et continue à nous raconter. Merci


philippe et nine 30/01/2011 19:54


soulagée que tu ailles mieux tes photos et commentaires sont super je suis fière de toi profites de toutes ces cultures et surtout prends soin de toi tout plein de gros bisoux.....


Benj 26/01/2011 17:30


J'ai envoyé un premier message par le lien du haut "Contact", l'as tu reçu?