Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

India

Publié le par clineb

India

 P1030276

Arrivée à l'aéroport de Mumbai vers 16h50, le climat a changé, il fait même chaud.. J'aurai préféré une meilleure arrivée car à peine sortie de l'aéroport je sens une bouffée de chaleur en moi, mes muscles ne peuvent plus supporter le poids de mon sac. Je demande s'il y a un docteur, il y en a un, il me pose je ne sais combien de questions, je ne comprends rien à l'anglais indien ! Je réussi à consulter internet grâce au chef de la sécurité, auquel je ne me frotterai pas en cas de problèmes...Mes contacts sur places ne sont pas dispo ce jours là alors je trouve une chambre d'hôtel à 1360 roupies, je trouve ça cher mais bon je suis malade, sans force dans une ville que je ne connais pas, je reste 2 nuits. Cet hôtel est glauque, internet payant dans un vieux cagibi, tout est payant, jusqu'au verre d'eau...Sans pitié.. Un vieil homme m'aide malgré tout, il m'emmene chez un medecin  qui me dit que tout va bien, ce n'est juste qu'un changement d'horaire,climatique. Je sais que c'est autre chose... Aujourd'hui je décide de partir, me rapprocher du centre ville, voir un peu de lumière de gens, de vie...Mais malheureusement je suis encore malade, je ne peux sortir et reste clouée au lit par 40°C de fièvre, je suis fatiguée, je me demande ce que j'ai car ça maintenant 2 semaines que je suis malade comme ça. Ikram, le receptioniste de la Delight guest house voit que je ne suis pas bien et prend rdv pour moi à l'hôpital, il m'emmène et verdict, c'est la Malaria...Je ne sais pas faire encore, je prend des medicaments et si dans 3 jours, je ne vais pas mieux, je retourne a l'hosto ce qui ne m'enchante guère...C'est la vie comme dirait Ikram...Je ne peux plus l'entendre cette phrase !

 

13 fevrier 2011

Je suis arrivee il y a 5 jours, a Goa pour du repos bien merite chez une amie. La maladie m'a affaiblie mais je me remets doucement... C'est une forme de malaria pas tres grave qui ne devrait pas revenir normalement...Je me baigne tous les jours et repos, repos, repos ! Je repars dans 3 jours pour Mumbai dans le slum de Dharavi, il y a un couchsurfeur qui m'attend. Il s'appelle Babloo, il parle francais et s'est propose de me servir d'interprete, je suis ravie ! Je vous posterai des photos tout bientot.... 

       P1030289              P1030293

 Semaine du 9 au 18 février 2011

Goa, en convalescence...je me remets doucement de cette satanée malaria dont je ne suis certainement pas prête d'oublier...Le côté sympa de Goa c'est la plage, le soleil, le sable chaud, les noix de coco, les concerts, les belles filles en maillot, et les merveilleuses crevettes dont j'ai fait une cure... bref la parfaite panoplie du paradis artificiel des occidentaux (et des russes surtout !). Je passe quelques journées à ne rien faire, juste jouer aux cartes avec mon amie Milou , boire des lassi au restaurant que tient son ami et me baigner le matin avec les dauphins.. Je dois dire que ça me fait le plus grand bien ! Le soir nous sortons à moto avec quelques amis indiens, nous allons de bars en bars jouer au billard et boire de la bière. Nous avons été pêché le lendemain matin de mon arrivée, je n'étais pas dans mon assiette et passé plus de temps à dormir au fond du bateau qu'à regarder l'océan et les exploits de mes camarades !

       P1030329                  P1030330

Le côté moins sympa à mon goût c'est justement ce tourisme de masse, la pollution que ça entraine, les prix chers, les attrapes touristes...Je ne vois que des occidentaux, des russes, des israéliens, des américains, etc. les seuls indiens que je côtoie pour l'instant sont les amis du patron du resto et les patrons des restos voisins...

Dans les touristes on peut voir de tout, de la famille « normalement constituée », au jeunes russes branchés, aux babas cinquantenaires revenus comme chaque année dans sa maison achetée en 1971 jusqu'au traveller en pèlerinage pour le culte de la transe et de ses produits dérivés divers et variés...

Welcome to Goa !

      P1030345             P1030347

 

      P1030349

Nous avons passé avec Milou un excellent moment avec un vieux Saddou qui vit sous un arbre en pleine jungle, cool !


 

     P1030341

Cow on the beach.... 

 

Aujourd'hui 18/02/11, je me sens complètement guérie (juste un vieux rhume qui trainait que j'ai adopté...) J'ai discuté quelques jours auparavant avec des indiens au resto de Pio à propos de mon projet et ils me disent qu'il y a des potiers à Goa !!! Si j'avais su plus tôt... Oliver me propose un rendez-vous le lendemain matin pour rencontrer les potiers, je suis ravie ! Je reste plus de temps que prevu....

Le lendemain a 8h00 tapante, je suis au rendez-vous et nous partons en moto jusqu'au marché de  Mapusa, à 20 km de la plage. Enfin un endroit ou le touriste n'est pas majoritaire, il y a des fruits, des légumes, du tissus, des épices et des poteries...le tout dans un concert d'odeur extraordinaire. Je discute avec les vendeuses de poteries qui me disent qu'il faut que j'aille plus loin dans la campagne pour trouver la « factory », je compte y aller juste après avoir acheté quelques poteries. On peut trouver sur le marché des tirelires similaires à celles que l'on peut trouver au Népal, celles-ci sont plus rouges et sont polies avec des traces d'enfumage, magnifique ! J'achète donc cette tirelire et 5 petits pots à huiles parfumées, le tout pour 25 roupies et sans marchander, parfois ça fait du bien !

Je continue ma route avec Oliver qui m'emmène chez la famille de potiers, nous cherchons la maison suivant les indications des locaux que nous croisons et  nous trouvons enfin. Je rencontre Milagrina, une femme géniale qui me fait visiter l'atelier, le courant passe tout de suite entre nous. Elle me pose un tas de question sur ma manière d'utiliser l'argile dans mon pays, comment est mon four, ce que je fabrique, les couleurs que j'obtiens...elle pose plus de questions que moi, c'est excellent ! Elle me propose d'essayer le tour mais je préfère avoir une démonstration avant de me servir de cet engin, et de plus nous sommes pris par le temps...Milagrina m'invite à la derniere soirée de cuisson (car le four est en action depuis 2 jours déjà..) qui aura lieu dans é jours, je ne peux manquer ça !!! J'essaierai le tour a cette occasion car je suis invitée du samedi matin au dimanche soir. Je suis très honorée et une immense joie m'envahit. Elle me fait visiter son four un peu plus loin qui se trouve dans un grand cabanon en paille recouvert de bâche. A l'intérieur, une chaleur étouffante celle d'un four qui cuit depuis 2 jours...il y a cette odeur de fumée que j'adore, j'aimerai rester quelques heures ici pour enfourner le bois progressivement et analyser le four, comprendre son fonctionnement, son tirage. C'est un four énorme, on peut en faire le tour. Derriere le four se trouve la réserve, le grenier de poteries où sont entassées des milliers de pots, impressionnant; Milagrina m'explique que ce four, les grands parents de ses grands parents s'en servaient, elle ne peut me donner l'âge exact de cette bête mais on peut imaginer que c'est une antiquité (Milagrina doit avoir une soixantaine d'année..), les techniques sont restées identiques. Je prends des photos, Milagrina est aussi heureuse que moi de cette rencontre, good feeling !

            P1030306                P1030300                                                  

Je vois Goa différemment après ça, Goa plage et Goa village quel contraste, je me sens privilégiée. Je modifie mes plans et décale mes jours à Mumbai et le slum de Dharavi mais ce sont les joies du voyage ! Je devrais déjà être partie depuis 2 jours et me voici qui reste 3 jours de plus. Je m'inquiète juste pour mon visa chinois, aurais-je assez de temps pour l'obtenir, sachant qu'il me restera 6 jours ? Hum.... enfin, ce n'est qu'un infime détail comparé au bonheur que m'a procuré la rencontre avec ma potière de Goa !

 

P1030367

Luciana

P1030435Arrivée dans la matinee du 19/02/11 chez les potiers de Vaddim Soccoro dans le vieux quartier de Goa. Luciana, une vieille femme travaille l'argile assise sur une planche en bois sur laquelle elle peut travailler entre ses jambes. Elle possède comme outil un battoir et une pierre. Le battoir est fabriqué en bois de cocotier, un bois dur et lourd. Il est ciselé sur une face pour les motifs de la poterie qui varient suivant la fonction du pot. On fait faire ces battoirs au charpentier voisins qui possède les outils nécessaires. Elle frappe l'exterieur du pot à l'aide de son battoir avec sa main droite et dans sa main gauche elle tient une pierre (Pabble) qu'elle place à l'interieur. Le battoir est adapte a la forme de la pierre. Au fur et à mesureP1030445 la poterie s'agrandit, ça paraît tellement facile...

  

Juju le potier travaille sur son tour juste à côté. Une jeune femme arrive, m'apporte une chaise et nous discutons luciana, Helen, Oliver et moi de l'argile locale. Elle provient du bord du lac situé à 2 kilomètres de l'atelier. La famille possede une parcelle, il vont chercher l'argile 2 a 3 fois dans l'annee en rickshaw. Cette argile est le résultat de la décomposition de la Mangrove, un arbre qui borde tout le long de la rivière qui se jette dans le lac, c'est une argile « nouvelle ». je demande si je peux filmer, il n'y a aucun problème.

Juju me propose d'essayer le tour, j'accepte aussitot. Ma camera est en marche mais j'oublie d'appuyer sur le bouton pour me filmer...

 

P1030362je passe la journee a poser des questions, a photographier, a poser des questions. Luciana et Juju sont des personnes auquelles il est tres facile de s'attacher, Juju a toujours un grand sourire edente et raconte des blagues sans arret. Je ne comprend rien mais je ris avec eux ! Les enfants viennent me voir, me posent des questions, veulent savoirs des mots en francais. Ils sont tres fiers de parler anglais avec moi devant les anciens qui eux ne parlent pas un mot d'anglais, les enfants me servent parfois de traducteurs. 

Le midi nous allons manger Oliver et moi chez Milagrina qui a sur la tete un casque de henne...Elle nous a prepare un festin de roi : riz, epinard, pommes de terre, salade de choux, tomate, carottes, du steak de boeuf (si si du steak en Inde c'est possible !) et du poissons en sauce piquante. C'est divin, je mange a pleine dent, je suis tres honoree de son accueil. Elle habite dans une grande maison situee a une centaine de metres de l'atelier, le plafond est tres haut, ca amplifie la grandeur de la demeure. Devant l'entree, des centaines de poteries sont empilees. Ce sont soit des particuliers qui viennent acheter au detail, soit des marchands qui achetent en gros et revendent au detail sur les marches comme celui de Mapusa.

Le soir venu, Juju et Milagrina m'appellent pour la dernier montee en temperature du four, c'est impressionnant, il doit faire 80 degres dans la cabane. Juju et Milagrina sont en action, ils preparent le bois, les tessons de poteries qui serviront a boucher les differentes entrees du four. C'est parti pour la montee en temperature. Tres vite la chaleur est difficilement supportable, je fais des allez retour entre dedans et dehors.

      P1030511         P1030449

 Dehors les moustiques me guettent, m'attendent, je prefere la chaleur du four que la hantise du moustique...En 3 h le four laisse apparaitre des trous un peu partout sur son dos, comme un genre de grosse coccinelle. Les trous sont jaunes oranges au debut et devient progressivement bleus au fur et a mesure qu'on retire le bois de l'allandier et que l'on bouche les entrees laterales. C'est magnifique ! Je vois sur la tete de Juju et Milagrina leur joie d'avoir termine cette cuisson, cela fait 4 jours et 3 nuits qu'ils aliment ce four. Juju part prier dans l'eglise juste a cote pour la reussite de cette cuisson... Dans le quartier, l'eglise est tres frequentee, c'est un quartier catholique.

                P1030456        P1030475

                                       P1030520

Je passe la nuit non loin de la, je partage une chambre avec Oliver avec mon ami "traducteur". Le lendemain matin, je me rend a l'atelier et commence une sculpture, une tete de vieux bonhomme indien, c'est Juju qui m'inspire ! Tous les habitants de la cour viennent me rendre visite, c'est dimanche, c'est holiday. Il y regne une atmosphere paisible, Juju met de la musique indienne festive, un genre de Patrick sebastien a l'indienne, c'est sympa ! Il m'offre a manger, du "rice pudding" qu'il appelle ca. C'est du riz au curry avec des petites crevettes cuisines avec des oignons, de la canelle, de la coriandre et une herbe qui ressemblerait a du thym mais qui n'en n'est pas...(?) C'est EXCELLENT ! 

                      P1030544              P1030526

"Juju" ("Dzu dzu") 

Ils sont tres heureux de m'accueuillir, pas de probleme, je ne manque de rien ! Je termine ma sculpture dans l'apres midi, les enfants ne sont jamais loin pour me proposer de l'eau, une glace, des chewing gum... Juju travaille a cote, il bat ses poteries tranquilement et vient me rendre visite de temps en temps. Il rapporte un couteau et polie avec moi la sculture. Je le laisse continuer pendant que je vais voir le four de l'autre cote de la rue. Il encore fait tres chaud dans cette cabane !!! Je suis un peu decue car, partant le lendemain, je ne pourrai voir le defournement du four, dommage...

P1030543

 


 

Commenter cet article

lory 27/05/2011 11:29


bonjour, je suis rentrée depuis un mois du nord de l'Inde...quelle envie tu me donne de repartir....
Dans mon voyage un peu de repos,plage et mer m'a manqué!!
bon continuation ...


alain péan 22/03/2011 08:49


coucou céline, un très bon anniversaire du moulin taureau .un grand plaisir de te lire et de voir tes belles photos.le meilleur pour toi,belle route!!!!!!!!! grosses bises .alain azeline noèl


Anne-Marie 20/03/2011 18:00


Hello Celine, nous sommes contents d'avoir de tes nouvelles.Apparemment la chine c'est top pour toi contrairement à l'inde.
Nous avons reçu 2 colis , un du Nepal et un d'Inde tout récemment. Hélas il y a beaucoup de casse, presque tout sauf un objet dans chaque paquet. Il faudrait emballer un peu plus.
Continues à apprendre de nouvelles techniques, imprègnes toi de chaque culture pour nous faire un melting pot à ton retour. En un mot éclates toi !!!
Mauvaise nouvelle tu es radiée du pôle emploi !!
j'espère que tu t'en sortiras quand même pour poursuivre l'aventure.
bises


philippe et nine 10/03/2011 13:13


sommes très fiers de toi profite au maximum .nous partageons ton aventure à travers tes photos c est super ! mais tu nous manques tout plein de gros bisous prends soin de toi


bachelot 09/03/2011 14:19


coucou la cocote tres content de te visiter dans ton parcourt javais perdu la clef pour face book porte toi bien gros bisous